• C'est un des grands dossiers du 21ème siècle, qui reste dans l'ombre du tabou.. Les ondes produites par les téléphones portables. Selon certains "spécialistes", il n'y a aucun danger pour le corps humain. Mais, chose étrange, toutes les études sont financées par... les fabricants de portables eux-mêmes! Et, étrangement, un certain nombre de ces financements se sont brutalement arrêtées... lorsque les chercheurs commençaient à se répandre sur les dangers des micro-ondes produites. Aujourd'hui, 2,2 milliards de portables sont en circulation dans le monde. Alors, faut-il avoir peur du téléphone portable? C'est la question que je posais ce matin à notre professeur d'Internet, par ailleurs spécialiste reconnu des nouvelles technologie. Après avoir répondu qu'il n'avait, « pour l'instant », il n'avait pas encore vu de cas de maladie dûe à ces ondes, il déclarait:

    « Au début du siècle deux allemands, M.Benz et M.Daimler, ont rencontré le chef de leur gouvernement et lui ont présenté leur projet d'engin à moteur. Ils cherchaient un soutien financier. Mais celui-ci leur a répondu que des engins à moteur ça allait être dangereux, ça irait trop vite, ça pourrait renverser des piétons, devenir incontrôlable, tuer plein de gens et plein d'animaux... Un siècle plus tard, avec le succès qu'on leur connaît, les voitures vont vite, sont dangereuses, tuent gens et animaux... Mais pourtant on les utilise. »

    Bref, l'avenir promet d'être gai :)

    Nico


    votre commentaire
  • Grande nouveauté dans la ville. Depuis la semaine dernière, ça fleurit un peu partout. Les vitrines des arrêts de bus, d'ordinaire consacrées aux affiches publicitaires, sont recouvertes de grandes feuilles de plastique blanc. Un marqueur et une éponge sont attachés et hop, le tour est joué. Les passants n'ont plus qu'à marquer ce qui leur passe par la tête sur l'arrêt de bus. Certes ce n'est pas forcément toujours philosophique, mais ça rend l'atmosphère encore plus chouette!

    Nico


    4 commentaires
  • J'ai peut-être pas beaucoup de cours, mais de la lecture en perspective! Et encore, ce n'est que pour un cours.. 

     

    C'était à la mi-août. Assis dans le bus, parlant avec Laura, ma voisine espagnole.

    Elle - Je suis allé l'année dernière en France, j'ai fait un voyage itinérant dans le pays.
    Moi - T'as vu Paris?
    Elle - Non, plutôt des villes moins connues... Je me souviens d'Orléans, par exemple.
    Moi - C'est sympa aussi.
    Elle - Avec l'histoire de la fille, ah, c'est quoi son nom...
    Moi - Euh...
    Une voix s'élève alors derrière nous. - Jeanne d'Arc.
    Elle - Ah oui, merci.

    L'homme nous adresse un sourire, se lève et descend silencieusement du bus. Bienvenue au Danemark, pays où l'on se prend pas la tête. Ou moins qu'ailleurs, en tout cas.

     

    Nico


    1 commentaire
  • Faîte votre choix et gare aux pneus crevés et freins cassés...

     

    Il est certaines choses qu'on NE PEUT PAS ne pas voir lorsque l'on vient vivre dans une ville. Le "politi auktion" est à Århus ce que la Tour Eiffel est à Paris, ce que Las Vegas est aux USA, ce que le Vatican est à Rome, ce que Ségolène Royal est à la muraille de Chine, et j'en passe...

     

    Le - ou la, au choix - "politi auktion" est en fait une vente aux enchère de vélos, qui a lieu tous les premiers mercredi du mois. C'est la police qui met en vente tous les vélos volés - ou considérés comme tels - qu'elle a récupéré durant le mois précédent. Paraît-il qu'elle n'hésite pas à faire de grandes razzias dans les parkings à vélo, scénario que je n'ai encore pas vécu. Toujours est-il que c'est un bon plan pour acheter un vélo pour pas trop cher. Sauf qu'une vente aux enchère, c'est bien, mais c'est encore mieux quand y'a pas trop de monde.

     

    Mercredi midi, nous voilà donc arrivant dans un grand garage où sont entassés une bonne cent-cinquantaine de vélos. Mais, rentrée oblige, une foule se presse: deux cent, trois cent personnes? On se marche sur les pieds, on parle toutes les langues dans tous les sens, et la vente commence. « Comme dans les films! » me souffle Ichtwan. Montez le son et admirez le jonglage permanent du commissaire priseur: danois, anglais, danois. Bref, une bonne occasion pour réviser les chiffres :)


     
     
    J'ai vu, j'ai joué et j'ai perdu. Mon vélo était trop cher. Mais j'aurai vu cet évènement, au moins une fois dans ma vie. Je pourrai quitter le Danemark tranquille !

    Nico


    votre commentaire
  •     Ceci est une histoire vraie (pour comprendre la subtilité de cette histoire, il conviendra de rappeler qu'il existe un décalage horaire entre la Finlande et le Danemark). Il s'appelle Stefan et est finlandais. Il est arrivé dimanche à Århus, et avait son premier cours hier, mardi. Mardi donc, il se pointe à son cours. Mais la salle est vide, exceptée une femme de ménage. Elle lui dit que le cours est terminé. Il regarde de nouveau sa montre et réalise: il a oublié de décaler l'heure de sa montre !

     

        Il n'y a qu'en France qu'on écrit sur des "grands carreaux". Vous savez, ces feuilles qu'on utilise pendant ses études, avec une ligne violette toutes les trois lignes bleues claires... Il n'y a que, nous, français, qui les utilisons. Si si, j'en suis sûr. Enfin, je le croyais...

    Tout à l'heure, arrivée en cours. Mon voisin sort une feuille pour prendre des notes. Une feuille "grand carreaux". Ah, voilà, y'a pas que les français qui les utilisent !

    Le professeur nous demande de nous présenter. La parole arrive à mon voisin. Il commence: « my name is thibault, I come from france... ». Non, en fait, il n'y a vraiment que les français qui utilisent ces feuilles !

     

        Et pendant ce temps, il y a des français qui s'expriment - essayent de s'exprimer - en anglais. Parfois ça peut être drôle... ou comment utiliser un dictionnaire pour trouver que "reprise" se disait "remake". On a vraiment la honte :)


     
    La french attitude, on l'a ou on l'a pas !
     
    Nico

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique