• Make Lego, not war...

    ...et ça fait cinquante ans que ça dure ! Ou plus précisément, cinquante ans et un jour. C'est en effet le 28 janvier 1958, à 13h58 pour être précis, que le danois Godtfred Kirk Christiansen déposait le brevet de cette brique si caractéristique, offrant 24 combinaisons possibles d'assemblage avec deux briques et... 915 millions avec six briques !

    En réalité, l'histoire de la brique Lego (de leg godt, «se joue bien» en danois) dure depuis plus d'un demi-siècle. C'est au sein de la famille Christiansen qu'elle fut imaginée, réalisée puis améliorée. Honnêtes charpentiers danois installés à Billund, la crise financière de l'entre-deux guerres reconvertit la famille dans la fabrication de jouets en bois. Après la seconde guerre mondiale, elle inventa un camion pouvant être assemblé puis démonté, et en arriva au concept de brique en 1949. Celle-ci fut peu à peu améliorée, jusqu'au modèle final de 1958, qui n'a plus évolué depuis garantissant ainsi une parfaite compatibilité.

    La brique Lego laisse derrière elle quelques anecdotes fameuses. Ainsi en 1987, l'alpiniste sud-coréen Heo Young-Ho laissa derrière lui un jeu Lego après avoir gravi l'Everest. Et pendant longtemps, la brique verte n'exista pas, afin de ne pas être utilisée pour construire des véhicules militaires et ne pas faire de Lego un jeu militariste. Fait amusant, les moules ont une telle importance stratégique qu'au lieu d'être jetés, ceux qui sont désuets sont coulés dans le béton d'un nouveau bâtiment du groupe.

    Lego, historique entreprise danoise, vend sept boîte chaque seconde dans le monde, et produit 19 milliards d'éléments chaque année...

    Plus d'infos avec l'AFP, CanadianPress et Wikipédia

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :