• Point que l'inspiration ne soit plus, c'est que l'auberge ch'danoise virtuelle s'est transformée en auberge réelle pour quelques jours. Preuve par l'image pour ceux qui en douteraient !


    2 commentaires
  • Vendredi 11 avril 2008, Aarhus Universitet.

    Le professeur (américain) - Vendredi 18 avril est férié ? Vraiment ! Mais pourquoi donc ?!

    Les danois (alignés en rang d'oignon, hochements d'épaules et moues simultanées) - Bouarf, encore une fête chrétienne.

    Le Danemark reste un pays où la monarchie, la religion et les traditions restent ancrés dans les moeurs. Ou presque.


    3 commentaires
  • Le monsieur qui est allongé par terre en croisant ses jambes d'une manière assez saugrenue, c'est Morten. C'était "mon" photographe, hier. Et la dame qui fait une drôle de tête avec ses chaussures roses, c'est Julie B., plus connue sous le nom de scène Yelle.

    Petit bout de femme qui sait rester simple malgré le phénomène qu'elle incarne, et qui n'est pas aussi folle dans la vie qu'elle ne l'est sur scène. En tournée, elle était à Aarhus hier. D'où votre humble serviteur passait une petite heure avec elle hier et réalisait un interview pour le compte de HeadFirst Magazine. Oui, je me la pète, et alors ?


    2 commentaires
  • La TV ne ment pas. Enfin pas toujours. Lors du dernier "Complément d'enquête", France 2 expliquait ainsi que les témoins de Jéhovah ne se présentaient jamais comme tels, mais cherchaient à engager la conversation en parlant de la Bible.

    Sur le coup, j'avais oublié. C'est quand l'homme a parlé de prophétie dans la Bible que j'y ai repensé. Je vérifiais alors: oui, ces jeunes et sympathiques visiteurs étaient bien témoins de Jéhovah. L'occasion était bonne: je leur déclarais mon attachement en la liberté d'opinion, de croyance et de culte, et mon respect pour leurs croyances. Tout sourire, je leur expliquais aussi mon dégoût du prosélitisme, pratique malhonnête et dangereuse. Et leur demandais de bien vouloir m'excuser, mais que j'avais du boulot sur le feu. Non mais.

     

    ps: 68ème anniversaire de la reine aujourd'hui, l'occasion de voir fleurir quelques drapeaux danois un peu partout - fichtrement original, isn't it?


    votre commentaire
  •  

    Les chiffres ont pour eux ce mérite de refléter du concret et, parfois, de s'approcher de la réalité. N'ayant plus l'envie, ni l'angle intéressant par lequel aborder le sujet, je m'adonnais aujourd'hui à l'exercice de résumer numériquement la vie quotidienne ch'danoise. C'est donc avec grand plaisir que ce blog vous offre* les résultats de cette enquête menée empiriquement par l'institut « Auberges Espagnoles, Danoises et Associées » réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française expatriée au Danemark contribuant à alimenter ce blog (comprenez MOI). Une semaine au danemark autour de mon bidon, c'est donc, en quelques chiffres, en temps ou quantité cumulé(e), en moyenne et en vrac:

    - 8 heures de cours
    - 6 heures 30 de cours effectifs (pauses retranchées)
    - 300 pages de lectures, dans l'idéal..
    - 2 heures de marche dans les couloirs de l'université
    - 3 grasses matinées ou apparentés
    - 4 réveils matinaux (aux environs de 9:00am, sigh)
    - 10 heures dans -ou à attendre- le bus
    - 10 minutes à courir entre le logement et l'arrêt de bus (retard..)
    - 20 réponses à mon salut par le chauffeur du bus
    - 3 vents par le chauffeur du bus
    - 1 vent au chauffeur de bus (c'est dur, le matin)
    - 2 heures de courses
    - 2 heures à subir la tondeuse sous la fenêtre (généralement à 9h le lundi matin)
    - 10 kilogrammes de publicité dans la boîte aux lettres
    - 7 jours avec de la pluie
    - 7 jours avec ciel bleu et grand soleil
    - 70 fruits et légumes, ou presque
    - 3 heures 30 de jogging
    - 600 pompes
    - 6 articles sur ce blog
    - 3 heures devant "C dans l'air"
    - 4 épisodes des "Simpsons"
    - 4 heures à lire Le Monde.fr
    - 4 heures à lire Le Monde (seul journal français disponible à la bibliothèque)
    - 30 minutes à lire l'International Herald Tribune
    - 3 minutes à lire le Times - qui n'a jamais si bien porté son nom
    - 5 soirées, dîners et autres festivités nocturnes
    - 5L de bière
    - 1 passage au petit bonhomme rouge (en légitime défense)
    - du rire, du sourire et des rencontres.

     

    * Tout ça pour masquer l'effroi avec lequel je m'aperçois que les politiques du FMI et la Banque Mondiale de ces vingt dernières années ont mené au chaos alimentaire qui s'annonce pour les prochains mois, que les doctrines néo-libérales ont atteint leur point de rupture avec l'actuelle crise financière, que la privatisations d'acteurs vitaux aux fonctions régaliennes des états montre aujourd'hui ses limites, et que BisouLand n'est plus qu'une grotesque parodie à boycotter de toute urgence. Par crainte de devenir communiste ou d'avoir l'air de soutenir Besancenot, je garderai donc mes réflexions pour moi - pour l'instant du moins.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique