• REUTERS - AARHUS (DK), 20/02/2008. Bad news for French people. France lost the world championship of the University of Aarhus of tabletennis tonight. France and Germany were opposit in final, but Germany was better and won 3 sets to 0. The scene took place in the famous stadium of the Veljbykollegiet, in Risskov. But some advisers said that the German player disturbed his partner with a count in different languages (always switching between german, danish, french and english). Never the less, the German team stays winner, because of the pizza after the match.

    Sinon, et c'est incontestable, ça a son charme de fêter son anniversaire loin de chez soi. D'abord parce qu'on reçoit plein de mails, ensuite parce qu'on se fait souhaiter son anniversaire dans tout plein de langues différentes, en français, en danois, en anglais, en allemand... Alors merci à tous, tak til alle, thank you to everybody, danke schön für alles... Pas trop la classe, ça ?

    Quant aux émeutes qui agitent le Danemark depuis plus d'une semaine (voir le billet de vendredi), elles semblent s'être calmées à l'intérieur du pays. Une partie des émeutiers auraient signé une pétition expliquant leurs gestes, et indiquant l'arrêt des troubles. Retour au calme et début des débats politiques, bref, tout le monde pensait la situation revenue à la normale, comme je l'expliquait dimanche. C'était occulter la bombe qui a explosé ce matin à l'entrée d'un saunarium, à Copenhague. Heureusement, pas de victimes, mais d'importants dégâts matériels et une évacuation d'une partie du quartier le temps de vérifier le contenu d'autres sacs suspects.

    Crédits photo: Jyllands-Posten.dk

    Les hommes soupçonnés de l'attentat, non revendiqué, ont été décris par des témoins comme d'origine orientale. De là à relier l'explosion avec les émeutes récentes, il y a un pas que les journaux danois n'ont pas franchi. Echaudés par la situation actuelle, à laquelle on peut leur imputer une part de responsabilité ? Il est vrai que la police danoise, elle-même prudente, a déclaré exclure la piste terroriste. Déclaration tombant bien, au moment où de nombreux pays islamistes, au premier rang desquels l'Iran, appelent au boycott du Danemark. Bref, le silence semble satisfaire tout le monde. Les sites d'information danois relaient bien vite l'explosion en bas de page. Quant aux autres médias occidentaux, ils n'auront même pas évoqué le sujet.

    Et c'est là que l'étonnement pointe. Pourquoi aucun média anglophone, francophone ou germanophone visible sur le Net, crédible ou pas, professionnel ou pas, à orientations politiques ou religieuses ou pas, n'en a parlé ? Pourtant, une porte a été défoncée par cet attentat. Pour les plus conservateurs, c'est une bonne occasion de montrer que les immigrés sont à l'origine des problèmes du Danemark, et qu'il est temps de fermer les frontières. Pour les défenseurs des droits de l'homme au contraire, c'est une nouvelle preuve qu'on met tout sur les dos des immigrés sans preuve et sans fondement. Pire, pour les amateurs de complots en tout genre, on pourrait y voir la main des fondamentalistes musulmans, d'Al-Qaïda ou de l'Iran. Certes, aucun élément ne permet de confirmer ni d'infirmer l'une de ces thèses, mais les journalistes sont imaginatifs et friands d'affaires un peu étranges. Pourtant là, le mutisme est général.

    La seule explication qui me vient à l'esprit, c'est le concept de circulation circulaire de l'information, si chère à Bourdieu. Traduction: la presse ne relaie qu'une information qui est déjà dans le circuit -scoops exceptionnels mis de côté, bien sûr. Les médias transmettent donc tous la même information, et ne diffèrent que sur la façon dont ils la traitent. A l'information de rentrer dans le circuit, elle y sera ensuite traitée à sa juste valeur -ou à sa valeur marchande.

    Or, pour rentrer sur le circuit, il semblerait qu'elle ait besoin des agences de presse. Reuters, AFP, AP. Sans elles et leurs dépêches matinales, l' "affaire des caricatures II" de la semaine dernière n'aurait jamais connu un tel éclairage dans les médias du monde entier. Aucune d'elle n'a choisi de médiatiser l'attentat de ce matin -en dehors des circuits professionnels du moins. Erreur professionnelle ou choix responsable ? Là n'est pas la question. Le problème est plutôt ce constat: sans agence de presse, pas d'information. Conséquence directe: l'indépendance des agences de presse est une question vitale pour la démocratie -sujet sensible alors que Bolloré s'apprête à racheter la branche française d'AP. Et constat plus général: les journalistes ne vont plus à la pêche à l'information. Question de temps ou de budget, mais rien de bien nouveau, n'est-ce pas ?


    1 commentaire
  • Viborvej in the sunrise...
     

     

    Again, there was a burglary in my residence few days ago. Young people were trying to destroy a window when someone saw them. It does not matter for me: I leave upstairs. Break my window is not a problem ; enter in my room is a bit more difficult without ladder or fire engine - but firemen need their in Gellerup at present...

    Those problems are not new. In december, during the vacations, they -the same people- entered in one flat, but there was nothing to steal. Last summer some flats were also visited, and few laptops stolen. It's why the residence committee decided to organize a meeting to find solutions to those problems. So, we were around twenty people in a flat tonight. Laura, my spanish neighbour, Christian the german guy (who's doing his PhD!), me and the rest of danish people. But Jacob started the meeting by saying « well, we will speak in english because there is some of us who are exchange students ». The discussion started in english, continued and finished in english...

    Amazing ! In France, in the same situation, the « normal being » is to speak in french, even if there is foreigners people with us. If they don't speak french ? « F*** off, you're studying in France, you have to speak french »...

     

    Otherwise, what's happening in Denmark ? Some troubles. And new informations: according several newspapers, the troubles started before the publication of the caricatures (on wednesday). There was some problems in Copenhagen as soon as last sunday night. Misery is an explication brought by francophone medias, but... Misery in Denmark is not really misery. Go in the parisian region, you'll see what's misery - in the case of rich countries.

    We're always listening or reading about troubles in Gellerup, the worst place of Århus. Newspapers show garbages, cars or shops burned. Police speaks about « crazy nights ». The busses company changes the bus routes, who are no going to Gellerup anymore. But... it seems to be relatively quiet. I went to Gellerup on friday, in the middle of the night. There was nothing. I met only one car of police. Of course, there was big cars like BMW or Mercedes with strange men inside, but it's the « normal » situation of drug's traffics, not for garbage-fires making. The number of arrested people is not really significatif, because of the police behaviour: danish policemen are « cow-boys » here. Especially in Gellerup, can we imagine.

    Danish people seems to be afraid by the situation. A bit less for me. As Michal could say: « I don't care ».


    5 commentaires
  • Mignonne, allons voir si la rose mer...

    [...]

    Sa robe de pourpre au Soleil...

    Cueillez, cueillez votre jeunesse...

    [...]

    Ô vraiment marâtre Nature...

    [...]

    Ronsard.


    votre commentaire
  •  

    One month after the spectacular steal of several millions of danish kröner in Aarhus, the citie is again under the lights of actuality. In fact, as AP said above, the Danish police arrested today three men who were preparing a murder of one of the Muhammat's caricatures drawers.

    You can also consult this AFP message, watch or visit the websites of ABC News and CNN who are talking about that. And all the other newspaper, soon.

    It's a ridiculous story. One more time, the bad picture of muslim religion will turn around the world. One more time, a man could be kill because of his job. One more time, some people want to replace states laws under religious laws.

    And that scene takes place in Aarhus. Cocorico !


    votre commentaire

  • Il est parfois difficile d'expliquer aux étrangers la politique intérieure française. Je m'y efforce :

    « Alors en fait, le Roi, il avait décidé de faire un cadeau à son Majordome -favori de la Reine- en lui offrant un siège au Conseil du bourg de Neuilly. Sauf que les villageois n'ont pas apprécié qu'on leur impose ce grand dadet juvénile, aussi à l'aise dans leur bourg que ne peut l'être un gueux à Versailles. Par l'entremise du Figaro-Gazette officielle du Palais, il a donc fait état d'un sondage secret (sans doute inventé), indiquant que le Majordome risquait de perdre à la prochaine Consultation populaire. Le jour d'après, rebondissement. Le Dauphin, jusqu'alors soutien du Majordome, déclarait que ses amis et lui faisaient scission. Lâché, sans soutiens, l'ex-favori de l'ex-Reine ne pouvait qu'abandonner et revenir, las, au Palais. Seul. Le Roi s'en est allé en Guyane, sans lui. »

    Un président monarque, une mairie héréditaire (peut-être), une presse complice, une vie de château et des phénomènes de cour. Et dire qu'on reproche aux québécois de parler un français vieux de trois siècles...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique