• Bus

     

    København Airport, 6h30 (oui, du matin !).

    A Århus, la montée dans les bus de ville se fait à l'arrière. En toute logique, la descente se fait donc par l'avant, ce qui donne l'immense avantage de pouvoir saluer le chauffeur - nous sommes au Danemark, pays du respect ! Ca n'est pas grand-chose, mais un salut ou un sourire respecteux du chauffeur permet de commencer la journée de bonne humeur.

    En petit provincial arhusien (je comprends maintenant ce que ressentent les provinciaux qui sont perdus en arrivant à Paris !), je débarquais hier soir à Copenhague plein de certitudes concernant ce fameux pays d'accueil, où tout semble plus simple (hormis le froid et la nuit, évidemment). Stupeur au moment de "to catch the bus 1A", je m'apercevais que la montée se faisait par l'avant, comme en France. Et que, comment dans certaines villes françaises de province, il fallait montrer sa carte ou son ticket au chauffeur pour être autorisé à entrer dans le bus. Une petite explication d'une danoise éclairée m'apprenait que la montée par l'arrière dans le bus ne se faisait pas dans tout le Danemark - comme je le croyais - mais... seulement à Århus. Un mythe s'effondrait, la terre s'écroulait sous mes pieds... Bref, heureusement que Chloé fut là pour sauver la soirée car sinon je ne m'en serais peut-être pas remis.

    Peut-être, j'ai dis.

     


    votre commentaire
  • Comment résumer une ville en quelques mots? Regardez la vidéo, et... Sentez le rythme de Århus...


     


     

    History: Mosgård museum, rassemblement "viking" en juillet, Gamble By (musée/vieille ville en plein air)...

    Culture: concerts, festvals, théatres, art, Aros (musée d'art moderne)...

    Pulse: fêtes, jeunesse, cafés, boutiques, mode...

    Innovation: recherche, laboratoires, université, développement durable, plate-forme maritime...

    Interaction: Institut scandinave, congrès...

    Energy: sports nautiques, golfs, gymnases, stade et stadium, équipes de handball et de football professionnelles, clubs, athlétisme...

     

    PS: à signaler que se déroule en ce moment le "International short and docs - Aarhus Filmfestival"...


    1 commentaire
  • Bruxelles, mardi soir, 23h00, dans un bus Eurolines. Un jeune homme, costume, petites lunettes et air intelligent, monte. Il avance dans le car, et s'adresse à l'étrange petit personnage qui officie aux commandes de ce modeste blog à heures perdues.

    Lui - Je peux m'asseoir ici?
    Moi - Oui, il n'y a personne.
    Lui - Où vas-tu?
    Moi - Arhus.
    Lui - Bienvenue au club.
    Moi - Qu'est-ce que tu vas y faire?
    Lui - Voir ma copine, elle étudie là-bas.
    Moi - Elle est où?
    Lui - A l'université, au département de français.
    Moi (cherchant dans ma mémoire une française, ayant oublié que je m'adressais à un belge) - Non, je vois pas... Elle s'appelle?
    Lui - Elodie.
    Moi - AH MAIS SI! Je vois très bien! C'est la coloc d'une pote française! Et puis on a beaucoup discuté avant les vacances. D'ailleurs, elle m'a pas mal parlé de toi...

    C'est fou comme le monde est petit... Surtout dans un bus Eurolines.


    votre commentaire
  •  

    Un petit coucou de France! Ah, la France et ses réjouissances habituelles: défaite en demi-finale de rugby, officialisation d'un divorce présidentiel -enfin-, et grève quasi-nationale. La routine, quoi !

     


    2 commentaires
  • S'il y a deux choses à ne pas louper au Danemark, c'est bien la visite de Copenhague et... le parc LEGOLAND ! Nous nous y sommes donc rendu hier.

    Le parc est en fait divisé en plusieurs parties. La première est une sorte de "France miniature" version danoise... mais en legos! D'un aéroport à la base de la NASA, en passant par le circuit des 24h du Mans, les villes typiques danoises, des ports, New-York, et même une statue de la liberté de cinq mètres de haut ! (voir photos) La seconde partie du parc est consacrée aux attractions. Peu de sensations fortes, car le parc est destiné à un jeune public familial, mais de quoi se faire plaisir quand même. Enfin, on peut dans la troisième partie assister à des attractions plus diverses, tels qu'un cinéma 3D ou un aquarium.

     

    Le "Falck Fire Brigade" est un jeu qui consiste, par équipe, à aller éteindre un incendie le plus vite possible. Au top départ, il faut courir dans le camion pompier, pomper pour arriver sur les lieux de l'incendie, descendre, pomper et diriger les lances pour éteindre le feu, puis remonter dans le camion et revenir le plus vite possible. Hier, les filles avaient decidé de relever le défi des gars: c'était donc notre équipe (Séb le français aux lunettes de soleil, Patrick l'italien aux cheveux longs, Michal le polonais déchaîné, et moi caméraman d'un jour) contre l'équipe composée uniquement de française (Lucie, Clémence, Cécile). La suite en images...

     
    Arrivée presque simultanée sur les lieux de l'incendie. C'est alors que l'une des deux équipes va craquer, laissant à l'autre la victoire...
     
     
     
     
    La journée s'est terminée - ou plutôt prolongée, voire éternisée - chez Sam pour l'anniversaire de sa colocataire allemande Judith. L'occasion de travailler l'allemand, de chanter les grands classiques français au son de l'accordéon de Sam, et de se taper une heure de marche dans la nuit danoise pour rentrer au bercail... Bien sympa quoi :)
     
    Après deux soirées de suite, bien arrosées - les danois ne connaissent que la bière, et une sortie à legoland, aujourd'hui était donc consacrée au repos du guerr... de l'étudiant. Pour le reste, on verra demain.
     
    Bye!
     
    Nico

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique