• Hi (prononcez "haïe") ! Enfin arrivé au Danemark..

    Zappons la présentation, "bonjour, moi c'est nicolas, patati patata..." ou encore "j'ai voulu aller étudier..." (tout le monde s'en fout éperdûment) et entrons dans le vif du sujet!

    Hier soir, dans le bus, le voyage commençait plutôt bien. Après m'avoir demandé où j'allais, mon voisin m'annonce qu'il se rend à Copenhague pour réaliser une interview avant de rentrer chez lui, à Oslo. L'homme, Calixte de son prénom, est en fait conseiller en communication et parcours le monde pour faire son "business".. Le James Bond des temps modernes en quelque sorte! Bref, la conversation s'engagea dès le départ du bus et pendant une grande partie de la soirée, jusqu'à que ne nous ne fûmes plus les seuls à parler dans le bus.

    Après une courte nuit (dormir assis et au milieu des ronflements n'est pas propice au sommeil), entrecoupée d'arrêts à Bruxelles puis Eindhoven, nous sommes réveillés par le micro du chauffeur à 6h45... annonçant qu'il faut changer de car à Hamburg! La surprise passée, je fais mes adieux à Calixte (qui continue avec le même car vers Copenhague) et effectue mon changement.

    Cette fois, mon voisin s'appelle Thomas. Il a étudié l'année dernière au Danemark, et il revient y travailler cette année... Sans exclure de s'y installer définitivement. Ca tombe bien, j'avais besoin de renseignements pratiques. Thomas, patient, répond à mes questions et me décrit la vie danoise...

    14h, arrivée à Aarhus. Ce qui se prononce "ôr-h-ous", soyons d'accord. Il fait bon (le tee-shirt s'impose). Comme prévu, mon tuteur m'accueille à la gare. Il s'appelle Thorsten, a 24 ans, étudie à Aarhus, voudrait travailler dans la diplomatie, et maîtrise parfaitement outre le danois, l'anglais et l'allemand, et apprend actuellement le chinois. Un scandinave typique quoi...

    Direction d'abord l'université pour récupérer mes clés et confirmer mon inscription. J'obtiens ma carte d'étudiant à l'université d'Aarhus. Je pourrais donc me la péter quand j'irai au ciné en France avec mes deux cartes d'étudiant, héhé! On récupère ensuite mon dossier de logement et mes clés. Là débute le feuilleton "internet". En feuilletant le dossier, en attendant le bus, Thorsten met le doigt sur une phrase expliquant que je disposai du téléphone et d'internet. La réalité s'avéra moins simple: il fallut aller jusqu'au "big supermarket" (il aura droit à son article, lui) pour trouver un câble éthernet d'abord, trouver la bonne prise ensuite.. Mais ouf, j'aurais donc internet avec moi durant ces 11 mois!

    Outre internet, je dispose d'un grande chambre avec penderie, bureau, 3 chaises, un fauteuil (la classe!), une table, et un immense toilettes/salle de bain (ça c'est du luxe!). Nous sommes quatres chambres disposées autour d'une salle commune comprenant cuisine, coin salle à manger, coin salon, et vasistas à l'entrée. Pour l'instant je suis tout seul, mais cela ne devrait pas tarder. D'ailleurs les noms de mes colocataires sont inscrit devant leurs portes. Il y a une Anne, un Tommy et une Sigrid. Tous avec des noms à consonnance danoise, ben tiens, je fais même pas tâche moi, à côté...

    L'inconvénient de mon logement, c'est que je suis à 15mn de bus du centre-ville... et à 20mn de l'université! (et donc à une demi-heure de la mer et des plages..). Ceci dit, mon cadre est magnifique, même idyllique... Un mignon petit quartier résidentiel construit au milieu de la verdure. C'est d'un calme!...

    La descriptions du Danemark et des danois viendra plus tard, tout comme celle de l'université. La fatigue du voyage commence à peser...

    Je termine avec cette photo (j'ajouterai les autre à l'album plus tard). Avec Thorsten (à droite), nous avons ouvert ma boîte aux lettres ("mailbox" pour les intimes), et voilà le résultat... :)

    A vous les studios!

    Nico


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique